La Psychologie Biodynamique

Les Racines qui nous nourrissent.

La psychologie biodynamique est une approche psycho-corporelle crée dans les années 1950 par la norvégienne Gerda Boyesen (psychologue clinicienne et physiothérapeute, 1922-2005). Au cours de plus de trente années de pratique, Gerda Boyesen développa ses propres méthodes et théories, intégrant et conciliant les apports de Freud, Reich et Jung. En massant ses patients dans différents hôpitaux psychiatriques de Norvège, elle constata le rôle capital des intestins dans la digestion des mémoires psycho-émotionnelles inscrites dans le corps. Sur la voie de Reich qui avait identifié des « armures caractérielles », Gerda fit l’expérience que le toucher pouvait permettre de relâcher des tensions corporelles entraînées par des blessures émotionnelles et agir ainsi sur nos réflexes programmés, sur nos mécanismes de fonctionnement.

Mais ce processus – bien qu’utile et subtile en tant que stratégie d’adaptation à notre environnement familial, social et dans toutes nos interactions -, s’il n’est pas suivi d’un temps de relaxation nous permettant de relâcher rapidement les tensions, altère progressivement le bon fonctionnement de nos cellules, fragilisant tout notre équilibre interne (flux sanguin, lymphatique, stases d’acidité dans les tissus…). Les tensions chroniques entravent notre respiration, et le mouvement naturel de contraction-relâchement s’en trouve de plus en plus figé, se répercutant sur la forme de nos corps, nos démarches, nos attitudes corporelles, nos comportements, et contribuant à son tour à la répression de nos émotions. C’est ainsi que nous nous retrouvons coupés de nos sensations corporelles et de nos émotions, dissociés, fragmentés, avec un mental surchargé s’épuisant à tourner en boucle sans pouvoir retrouver les chemins d’auto-guérison du corps.

Respectueuse des rythmes de chacun, la Psychologie Biodynamique est une approche globale de l’Être. Elle permet aux personnes de retrouver leurs ressources, leur capacité d’auto-guérison, leur autonomie, leur élan vital, et d’exprimer leur singularité au monde.

Le thérapeute, par sa présence, le massage, la parole ou le silence, accompagne la personne dans une écoute de plus en plus fine de ses sensations corporelles, laissant émerger des profondeurs du corps un processus dynamique conduisant à la décharge libératrice d’émotions, et permettant ensuite d’accéder aux propriétés réparatrices des courants d’énergie circulant à nouveau librement dans le corps.

A l’écoute des besoins de notre être profond et du vivant en chacun de nous, cette approche permet donc de terminer en douceur des boucles émotionnelles restées en suspens. Elle libère ainsi de blocages anciens en s’intéressant à la personne dans le moment présent.